Le Nympho di rheno - Johannes Schenck

 

Une chorégraphie pour une danseuse et deux violes de gambe

 

Femke Gyselinck – chorégraphie & danse
Romina Lischka & Irene Klein – violes de gambe

 

Johannes Schenck fut l'un des gambistes les plus populaires de son temps. Son jeu fut loué dans de nombreux poèmes, l'un d'entre eux prétendant : "personne n'a touché à cet instrument avec plus de délicatesse que lui „.
Fort de cette réputation, il fut invité par le comte Johann Wilhelm II, lui-même gambiste amateur passionné, en tant que musicien de Cour à la Résidence de Düsseldorf. 

Schenck dédia à son mécène la Collection Le Nympho di rheno, collection de Sonates pour deux  gambes égales, que le comte et Fuchs jouèrent probablement ensemble.

Les duos de gambes de Schenck étaient inspirés de musique instrumentale polyphonique et emprunts de l'élégance de la musique française et de la grâce de ses danses. Le titre de la collection Nympho di rheno dicte le cours de la chorégraphie et inspire ses gestes à la danse.

 


Extraits de Nymphe di rheno pour deux violes gambe (Amsterdam, 1704, op.8)
Extraits de L'Echo du Danube pour viole gambe (Amsterdam, 1706, op.8)

<<Retour

Hathor Consort