Orpheus' Noble Strings

 

 

Thomas Hobbs - ténor

Romina Lischka viole de gambe et lyra viol
Sofie Vanden Eynde - luth

 

 

Orphée et sa lyre : y a-t-il une image plus belle de la puissance de la musique ? orphée pouvait émouvoir aux larmes même les pierres, il sut même apitoyer les portes de la mort. La musique bouleverse le monde, c'est aussi ce dont avaient conscience les compositeurs de la Renaissance anglaise. Bien plus, la musique est l'âme du monde, une force unificatrice. Thomas Hobbs célèbre les visages multiples de la musique que revèlent les chansons pour luth, en particulier celles de T. Campion et J. Danyel. Ce n'est pas seulement le luth qui accompagne le chant ; ce sont aussi des instruments que l'on entend moins souvent, comme le lyra viol, la bandora, l'orpharion. Munies de cordes généreuses, ces instruments font retentir le son de la lyre magique d'Orphée.

 

 

 

 

Né à Exeter, le jeune ténor anglais Thomas Hobbs a déjà une belle carrière derrière lui. Gradué en Histoire au Kings College de Londres, Thomas s'est ensuite consacré à la musique au Royal College of Music. Les nombreux prix et bourses qu'il a reçues en tant que jeune chanteur, indiquent qu'il a pris la bonne décision. Thomas a travaillé comme soliste et chambriste avec les plus grands ensembles britanniques (The Cardinall 's Musick , The Tallis Scholars , I Fagiolini en The Sixteen)


À l'opéra studio de la Royal Academy il a chanté Acis dans "Acis et Galatee " de Handel, Ferrando dans "Cosi fan tutte", Ramiro dans "Cenerentola",
Conten dans "Il Barbiere di Siviglia", Fileno dans "La Fedelta Premiata" de Haydn et le rôle titre de "Albert Herring " de Britten. Dans la saison 2010/11 il a fait ses débuts à l'English National Opera dans "Il ritorno d' Ulisse" de Monteverdi.


Thomas Hobbs donne régulièrement des récitals. Tant "On Wenlock Edge" de Vaughan Williams, que "Die schöne Müllerin" de Schubert, et "Liederkreis" de Schumann font partie de son répertoire. Il est également très actif au concert, il a chanté e.a. les Passions de Bach (Philippe Herreweghe), la Messe en si mineur (Helmuth Rilling), les Vêtres de Monteverdi, Händel et Mozart avec le Kammerchor Stuttgart (Frieder Bernius), la Messe en do mineur de Mozart (Marcus Creed), le Nocturne de Britten (Paul McCreesh), Joshua de Händel avec l'Academy of Ancient Music. En 2009, il a participé à l'Académie d'été du Festival d'Aix-en-Provence et a chanté avec Camerata Salzburg sous la direction de Louis Langree. Après sa première collaboration avec le Collegium Vocale Gent il a été immédiatement invité pour d'autres projets avec Philippe Herreweghe. On peut l'entendre sur de nombreux enregistrement de l'ensemble comme soliste. Pendant la saison 2011/2012, il a fait ses débuts au City of Birmingham Symphony Orchestra et au Royal Scottish National Orchestra .

<<Retour

Hathor Consort